recherche importation démontage déclassement réserves d'eau énergie places route coin repas cuisine salle de bains toilettes couchages hangar voyages

 

2 - Le chemin vers la France  

 

Une fois le car repéré dans les petites annonces, c'est le premier rendez-vous, la première visite. Je ne vous raconte pas le nombre de kilomètres effectués et de cars visités avant de retenir celui-ci. Il ne faut pas se jetter sur le premier trouvé, c'est rarement le bon.

Revenons à nos moutons, par une deuxième visite avec un ami qui pouvait le conduire, pour un essai route. Nous sommes début novembre et tout se présente bien.

Signature de l'acte de vente, paiement, puis je laisse procuration au garagiste luxembourgeois pour effectuer toutes les démarches administratives de radiation dans ce pays. Tout ça nous amène fin novembre 2010.

Je commande des plaques temporaires allemandes (genre ww et assurance dans le même pack) pour le 29 novembre 2010. Je ne sais pas si vous vous souvenez de ce jour là, mais moi OUI.

Je termine mon travail à 05h00 et durant la nuit, je vois que la neige commence à tomber. Bref, fallait y aller, tout était cadré, les billets de trains, les papiers, le garagiste ....

A la gare, ça commence par une annulation de train, donc retard, donc correspondance loupée .... et nous arriverons vers 11h30 au garage au Luxembourg. Pourtant il n'y a que 2h30 en voiture.

Départ vers 13h00, direction la France, et voilà que toutes les autoroutes sont fermées aux poids-lourds en raison des conditions climatiques. Le chauffeur avance, dépasse les poids-lourds arrêtés sur des kilomètres sur la voie de droite, jusqu'à tomber nez à nez avec un barrage de police, dont les agents nous font signe de passer.

 Ouf, direction la maison.